Retour Haut.gif (846 octets)

Mortalité des enfants

 

L’estimation de la mortalité infantile et juvénile constituait l'un des principaux objectifs de l’EDSC-1. Ce calcul se base sur les informations recueillies directement à partir de l'historique des naissances. Cinq indicateurs ont été calculés : 1) le quotient de mortalité infantile qui mesure la probabilité pour un enfant né vivant de décéder avant son premier anniversaire ; 2) le quotient de mortalité juvénile qui mesure la probabilité pour un enfant survivant à son premier anniversaire de décéder avant d'atteindre le cinquième anniversaire ; 3) le quotient de mortalité infanto-juvénile qui mesure globalement la probabilité pour un enfant né vivant de mourir avant son cinquième anniversaire ; les composantes de la mortalité infantile que sont ; 4) le quotient de mortalité néonatale, ou probabilité de mourir au cours du premier mois suivant la naissance ; et 5) le quotient de mortalité post-néonatale, ou probabilité de mourir dans la tranche d'âges 1-11 mois.

 

Chacun de ces quotients est exprimé pour 1000 naissances vivantes (sauf pour la mortalité juvénile qui est exprimé pour 1000 enfants survivants à douze mois) et a été calculé pour trois périodes quinquennales précédant l'enquête.

 

Le tableau 12 et le graphique 7 présentent les différents quotients pour trois périodes quinquennales précédant 2005. Pour la période des cinq dernières années avant l’EDSC-1 (période 2001-2005), le risque de mortalité infantile est évalué à 75 décès pour 1 000 naissances vivantes et le risque de décéder entre 1 et 5 ans s'établit à 44 ‰. Quant aux composantes de la mortalité infantile, elles se situent à 32 ‰ pour la mortalité néonatale et à 43 ‰ pour la mortalité post-néonatale.

 

Globalement, en naissant, un enfant congolais court un risque de décéder de 116 ‰ avant son cinquième anniversaire : en d’autres termes, un enfant sur neuf n’atteindra pas les 5 ans.

 

 

Tableau 12.  Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans

 

 

Quotient de mortalité néonatale, post-néonatale, infantile, juvénile et infanto-juvénile par périodes de cinq ans précédant l'enquête, Congo 2005

 

 

Nombre d'années

précédant l'enquête

Période

Mortalité néonatale (NN)

Mortalité post-néonatale (PNN) 1

Mortalité Infantile

(1q0)

Mortalité juvénile

(4q1)

Mortalité infanto-juvénile

 (5q0)

 

 

0-4

2001-2005

32

43

75

44

116

 

 

5-9

1996-2000

38

49

87

48

131

 

 

10-14

1991-1995

29

35

65

38

101

 

 

 

 

 

 1 Calculé par différence entre les taux de mortalité infantile et néonatale.

 

 

 

 

 

Le graphique 7 semble indiquer que la mortalité des enfants aurait augmenté de façon importante entre 1991-1995 et 1996-2000, la mortalité infanto-juvénile passant de 101 ‰ à 131 %, soit une augmentation de 30 %, pour diminuer au cours de la période la plus récente (116 ‰) sans pour autant retrouver le niveau de 1991-1995. Cette augmentation de la mortalité au cours de la période 1996-2000 est très certainement la conséquence des années de guerre (1997 et 1998). Cependant, le fait que le niveau de mortalité de la période la plus récente se situe au-dessus de ce qu’il était il y a 10-14 ans pourrait laisser envisager que la mortalité de la période 1991-1995 a été légèrement sous-estimée. Si cette hypothèse se confirmait, cela signifierait que l’augmentation de la mortalité observée entre les périodes 1991-1995 et 1996-2000 a été moins importante qu’il n’apparaît ici. Une analyse plus approfondie des résultats sera nécessaire pour confirmer cette hypothèse.