Les populations autocthones du Congo

Introduction

Les pygmées ou peuples de la forêt sont l’une des premières populations d’Afrique Noire. Ces populations sont encore présentes en République du Congo. Elles vivent en profondeur dans la forêt et partagent un mode de vie semi-nomade et un système socioéconomique traditionnel basé sur la chasse et la cueillette des produits de la forêt.

 

 

Leur société est traditionnellement organisée en campements. Leurs maisons (plutôt huttes) sont construites avec les feuilles des différents arbres de la forêt. Ces peuples ont une organisation sociale basée sur le respect réciproque et la parité entre les hommes et les femmes.

Les pygmées au Congo regroupent trois spécifités, ils ne sont pas seulement une minorité ethnique, mais aussi un peuple autochtone et un groupe extrêmement vulnérable à cause de la discrimination sociale, économique et politique à laquelle ils doivent faire face.

Dorénavant il est convenu d’appeler les pygmées par le vocable ‘’POPULATIONS AUTOCHTONES’’, vocable non discriminatoire et non péjoratif par rapport à celui de ‘’Pygmées’’

Populations marginales et/ou marginalisées, les populations autochtones du Congo n’ont fait, jusqu’à ce jour, que l’objet des études parcellaires menées ça et là par quelques chercheurs isolés. C’est ainsi les tentatives d’intégration des populations autochtones du Congo n’ont jamais abouti faute d’étude globale. Par ailleurs, bien que tous les recensements de la population réalisés par le passé au Congo aient collecté des informations sur les populations autochtones, on n’avait jamais pensé à analyser les données relatives à ces populations.

La connaissance approfondie de cette sous-population, de ses principales caractéristiques sociodémographiques s’impose aux pouvoirs publics et aux ONG opérant au Congo pour élaborer des politiques d’intégration viables de cette population.

Il apparaît donc tout à fait logique, qu’à l’issue de la collecte des données du Recensement Général de la Population et de l’Habitation de 2007 (seule investigation statistique d’envergure à l’échelle d’un pays permettant de collecter une masse importante d’informations sur la population), que l’on consacre un thème d’étude à cette population vulnérable.

 

Ce rapport se fixe comme objectifs : (i) la connaissance de l’effectif global de la population pygmée du Congo, sa distribution par sexe et âge et sa répartition spatiale ; (ii)  la détermination des indicateurs et structures sociodémographiques de base des pygmées,

Seront examinés ici : (i) le contexte de l’étude et les considérations méthodologiques de la collecte des données ; (ii) l’état des populations autochtones; (iii) leur dynamique (état matrimonial et fécondité) (iv) leurs caractéristiques socioéconomiques  (instruction et activité économique); et (v) leur cadre de vie.

Cette analyse pourra ainsi indiquer des pistes d’orientation pour des études spécifiques plus approfondies sur les pygmées et ouvrir éventuellement la voie à l’élaboration, au suivi et évaluation des politiques et programmes d’intégration des pygmées.

Sondage

Comment appreciez-vous le site de l'INS?
 

Image

REPUBLIQUE DU CONGO
Bannière
COPYRIGHT@INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE(INS)