Survie des enfants et pauvreté au Congo : application d’un modèle de durée

Index de l'article
Survie des enfants et pauvreté au Congo : application d’un modèle de durée
page 1
page 2
Toutes les pages

Résumé : Dans ce texte, on utilise un modèle de durée à risque proportionnel pour analyser les déterminants de la mortalité des enfants au Congo. Le modèle de Cox ainsi estimé montre que les facteurs socio-économiques ont un impact significatif sur la mortalité des enfants.(en pdf)

 

Dans la littérature, on peut distinguer deux grandes catégories de modèles économétriques applicables à l’étude de la mortalité des enfants (Hala, 2002). Dans la première, on distingue des modèles du type logit (Aly & Grabowski, 1999 ; Mboko Ibara, 2009) ou probit (Melington & Cameron, 1999). La variable dépendante dans ce cas est binaire (prenant la valeur 1 lorsque l’enfant est décédé, 0 dans le cas contraire). On peut cependant faire remarquer, qu’en donnant la même valeur à la variable dépendante sur un vaste intervalle, on perd une information précieuse (Ray, 1988). Dans le cas de la mortalité infantile (Ambapour, 2001), attribuer la valeur 1 aux cas de décès survenus dans l’année et la valeur 0 au-delà, c’est s’interdire de comprendre ce qui différencie les décès survenus au cours du premier mois de l’année (dite mortalité endogène) et ceux intervenus au cours du reste de cette période annuelle (dite mortalité exogène).

 

 



Sondage

Comment appreciez-vous le site de l'INS?
 

Image

No images
REPUBLIQUE DU CONGO
Bannière
COPYRIGHT@INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE(INS)