Avantages et limites du plan de sondage de l'Enquête Ivoirienne sur la Fécondité de 1981 - Bases de sondage utilisées

Index de l'article
Avantages et limites du plan de sondage de l'Enquête Ivoirienne sur la Fécondité de 1981
INTRODUCTION
Bases de sondage utilisées
Stratification et sélection des unités
Secteur urbain (autres villes qu’Abidjan et Bouaké)
Secteur rural
CRITIQUES DU PLAN DE SONDAGE UTILISE
Limites
Toutes les pages
  1. Bases de sondage utilisées

Trois bases de sondage ont été utilisées pour la réalisation de l’enquête Ivoirienne sur la Fécondité (EIF) de 1979. Ce sont :

-       Recensement 1975 (RGP) pour le milieu rural ;

-       Recensement des communes d’Abidjan et de Bouaké de 1979 (RAB) pour Abidjan et Bouaké ;

-       Enquête à Passage Répété (EPR) de 1978-1979 pour les autres villes du pays.

  1. Population cible et taille de l’échantillon

La population cible de l’EIF de 1979 était les femmes africaines  âgées  de 15 à 50 ans vivant sur le territoire ivoirien.

D’après les projections effectuées à partir du recensement de 1975, la taille de cette population était estimée à 1796500 ; dont 12500 femmes non africaines et 1784000 femmes africaines. La taille de l’échantillon qui était au départ fixée à 6000 femmes a été ramenée à 7000 femmes afin de tenir compte des non réponses de tout genre, ce qui correspondait à un taux de sondage de 1/255 de la population concernée. Cet échantillon des femmes était un échantillon auto-pondéré et donc directement représentatif à l’échelle nationale.



Sondage

De manière générale, êtes-vous satisfait du site ?
 

Image

No images
Bannière
Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques (CNSEE)
Copyright © 2018 CNSEE - Centre Nationale de la Statistique et des Etudes Economiques du CONGO. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.