Avantages et limites du plan de sondage de l'Enquête Ivoirienne sur la Fécondité de 1981 - INTRODUCTION

Index de l'article
Avantages et limites du plan de sondage de l'Enquête Ivoirienne sur la Fécondité de 1981
INTRODUCTION
Bases de sondage utilisées
Stratification et sélection des unités
Secteur urbain (autres villes qu’Abidjan et Bouaké)
Secteur rural
CRITIQUES DU PLAN DE SONDAGE UTILISE
Limites
Toutes les pages

INTRODUCTION

L’Enquête Ivoirienne sur la Fécondité (EIF) a été réalisée d’Août 1980 à Mars 1981 par la direction de la statistique du Ministère de l’économie et des finances. Venant après le Recensement Général de la Population (RGP) de 1975, de l’Enquête à Passages Répétés de 1978-79 (EPR) et du Recensement des communes d’Abidjan et de Bouaké de 1979-80 (RAB), l’EIF avait pour objectif général de compléter la banque de données démographiques en apportant des informations plus précises sur les mécanismes de la fécondité en Côte d’Ivoire par l’étude détaillée des facteurs sociaux et des variables intermédiaires de la fécondité.

Plus spécifiquement, les objectifs à long terme de l’enquête étaient de constituer avec les résultats une base solide :

-          pour les recherches futures en matière de fécondité ;

-          pour compléter le tableau démographique de la Côte d’Ivoire commencé avec l’enquête à passages répétés et le recensement général de la population ;

-          pour fournir aux pouvoirs publiques des éléments essentiels pour l’établissement des plans de développement économique et social ;

-          pour mieux connaître les composantes psycho-sociales et les paramètres essentiels qui déterminent l’évolution de la famille ivoirienne ;

Dans le court terme, les objectifs immédiats de l’enquête, à leur tour, visaient à :

-          connaître les facteurs qui influencent la fécondité et leur évolution dans le temps ;

-          former et perfectionner le personnel scientifique et d’appui en  matière d’enquête et de recherche ;

-          fournir des éléments de comparaison sur le plan international et régional.

L’EIF s’est donc effectuée à quatre niveaux, correspondant chacun à la collecte des données spécifiques aux variables communautaires dans les localités rurales, aux ménages en général, aux femmes individuellement et aux conjoints.

Pour une meilleure présentation de l’EIF, nous allons dans un premier temps examiner le plan de sondage tel qu’il avait été élaboré et exécuté. Ensuite, nous allons présenter ses avantages et ses limites.



Sondage

De manière générale, êtes-vous satisfait du site ?
 

Image

No images
Bannière
Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques (CNSEE)
Copyright © 2018 CNSEE - Centre Nationale de la Statistique et des Etudes Economiques du CONGO. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.