POPULATIONS AUTOCHTONES DU CONGO

Index de l'article
POPULATIONS AUTOCHTONES DU CONGO
VOLUME ET REPARTITION SPATIALE
STRUCTURE PAR SEXE ET PAR AGE
TABLEAU COMPARATIF ENTRE INDICATEURS DES AUTOCHTONES
Dynamique de la population
Caractéristiques socioéconomiques
Ménages et cadre de vie
Toutes les pages

POPULATIONS AUTOCHTONES DU CONGO : VOLUME, REPARTITION SPATIALE ET STRUCTURE PAR SEXE ET AGE (pdf)

Les pygmées ou peuples de la forêt sont l’une des premières populations d’Afrique Noire. Ces populations sont encore présentes en République du Congo. Elles vivent en profondeur dans la forêt et partagent un mode de vie semi-nomade et un système socioéconomique traditionnel basé sur la chasse et la cueillette des produits de la forêt.

Leur société est traditionnellement organisée en campements. Leurs maisons (plutôt huttes) sont construites avec les feuilles des différents arbres de la forêt. Ces peuples ont une organisation sociale basée sur le respect réciproque et la parité entre les hommes et les femmes.

Les pygmées au Congo regroupent trois spécificités, ils ne sont pas seulement une minorité ethnique, mais aussi un peuple autochtone et un groupe extrêmement vulnérable à cause de la discrimination sociale, économique et politique à laquelle ils doivent faire face.

Dorénavant il est convenu d’appeler les pygmées par le vocable ‘’POPULATIONS AUTOCHTONES’’, vocable non discriminatoire et non péjoratif par rapport à celui de ‘’Pygmées’’

Populations marginales et/ou marginalisées, les populations autochtones du Congo n’ont fait, jusqu’à ce jour, que l’objet des études parcellaires menées ça et là par quelques chercheurs isolés. C’est ainsi les tentatives d’intégration des populations autochtones du Congo n’ont jamais abouti faute d’étude globale. Par ailleurs, bien que tous les recensements de la population réalisés par le passé au Congo aient collecté des informations sur les populations autochtones, on n’avait jamais pensé à analyser les données relatives à ces populations.

La connaissance approfondie de cette sous-population, de ses principales caractéristiques sociodémographiques s’impose aux pouvoirs publics et aux ONG opérant au Congo pour élaborer des politiques d’intégration viables de cette population.

Le Recensement Général de la Population et de l’Habitation réalisé par le Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques (CNSEE) a permis de disposer des données sur cette population vulnérable. Ce rapport présente brièvement le volume, la répartition spatiale et la structure par sexe et par âge des populations autochtones du Congo ; et en annexe est donné un tableau comparatif entre indicateurs des autochtones et ceux de toute la population congolaise. Une étude détaillée des  résultats du RGPH-2007 sur les populations autochtones est en cours de publication par le CNSEE.


VOLUME ET REPARTITION SPATIALE

Sur une population totale de 3 697 490 habitants dénombrés au Recensement Général de la Population et de l’Habitation de 2007 (RGPH 2007), l’effectif des populations autochtones s’élève à 43 378 personnes. Les populations autochtones représentent ainsi 1,2% de la population congolaise totale.

Bien que présentes dans tous les départements du pays, ces populations autochtones se répartissent très inégalement sur le territoire national.

Tableau 1 : Volume et répartition spatiale des populations autochtones

Département

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

Kouilou

138

104

242

Niari

1 385

1 385

2 770

Lékoumou

5 397

6 059

11 456

Bouenza

273

324

597

Pool

1 276

1 282

2 558

Plateaux

1 580

1 757

3 337

Cuvette

88

76

164

Cuvette Ouest

378

370

748

Sangha

3 789

4  096

7 885

Likouala

6 659

6 817

13 476

Brazzaville

25

46

71

Pointe-Noire

34

40

74

Ensemble du pays

21 022

22 356

43 378

Les populations autochtones du Congo sont principalement concentrées dans trois départements qui renferment près de 76% de leurs effectifs: la Likouala, la Lékoumou et la Sangha avec respectivement des effectifs de 13 476, 11 456 et 7 885 autochtones.


STRUCTURE PAR SEXE ET PAR AGE

Pour toute la population congolaise, le rapport de masculinité est de 97,1 hommes pour 100 femmes et est légèrement supérieur à celui des populations autochtones.

Ce sex-ratio de 94,0 hommes pour 100 femmes dans l’ensemble des populations autochtones camoufle des disparités départementales.

Au niveau du département du Niari, on observe un parfait équilibre entre les effectifs des autochtones des deux sexes.

Dans trois départements : le Kouilou, la Cuvette et la Cuvette Ouest, on trouve plus d’hommes que des femmes autochtones : les rapports de masculinité dans ces quatre départements sont respectivement de 132,7 ; 115,8 et 102,2. On pourrait voir là un effet de migration différentielle selon les sexes.

Dans les neufs autres départements du pays, les femmes sont plus nombreuses que les hommes ; ainsi par exemple dans les départements de la Bouenza, de la Sangha, et de la Lékoumou on compte, pour 100 femmes, respectivement 84,3 ; 92,5 et 89,1 hommes.

Tableau 2 : Structure par sexe et âge des populations autochtones

CONGO

Groupes d’âges

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

0

529

560

1 089

1 – 4

3 230

3 251

6 481

5 – 9

3 194

3 014

6 208

10 – 14

2 025

1 864

3 889

15 – 19

1 674

2 099

3 773

20 – 24

1 554

1 989

3 543

25 – 29

1 525

1 852

3 377

30 – 34

1 323

1 595

2 918

35 – 39

1 429

1 536

2 965

40 – 44

1 158

1 163

2 321

45 – 49

1 066

1 009

2 075

50 – 54

685

712

1 397

55 – 59

582

573

1 155

60 – 64

396

419

815

65 – 69

281

350

631

70 – 74

196

187

383

75 et plus

175

183

358

Total

21 022

22 356

43 378

Dans l’ensemble les autochtones sont jeunes : les personnes âgées de moins de 15 ans représentent près de 41% de la population totale des autochtones. A l’opposé les personnes âgées de plus de 60 ans ne représentent qu’environ 5% de la population totale. Selon les départements, des différences apparaissent dans la structure par grands groupes d’âges (confère tableau Autoch 2).

Les proportions les  plus fortes des moins de 15 ans sont observées dans les départements de Pointe-Noire (64,9%), de la cuvette (45,7)%, du Pool (44,9)% et  de la Bouenza (44,2)%.


TABLEAU COMPARATIF ENTRE INDICATEURS DES AUTOCHTONES ET CEUX DE TOUTE LA

POPULATION CONGOLAISE (ENSEMBLE DU PAYS)

I/ Etat de la population

Indicateur

Populations autochtones

Ensemble de la population Congolaise

Volume de la population

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

21 022

22 356

43 378

 

1 821 357

1 876 133

3 697 490

Proportions (les deux sexes)

Des moins de 15 ans

Des plus de 60 ans

 

Taux de dépendance

 

Indice de vieillesse

 

40,7%

5,1%

 

84,4%

 

12,5%

 

38,6%

4,8%

 

72,0%

 

12,4%

Ages moyens

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

Ages médians

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

23,9 ans

24,6 ans

24,1 ans

 

 

19,6 ans

21,0 ans

20,4 ans

 

23,1 ans

23,6 ans

23,3 ans

 

 

19,6 ans

19,5 ans

19,5 ans

Proportion des personnes :

- possédant un acte de naissance

- dont l’acte de naissance est en cours d’établissement

- ne possédant pas d’acte de naissance

- ne sachant pas si elles possèdent un acte de naissance

 

 

32,1%

 

1,9%

 

64,3%

 

1,0%

 

 

 

93,3%

 

1,3%

 

5,1%

 

0,3%


II/ Dynamique de la population

Indicateur

Populations autochtones

Ensemble de la population Congolaise

Taux de polygamie

 

Nombre moyen d’épouses par :

- homme marié

- polygame

5,5%

 

 

 

1,1

2,1

6,1%

 

 

 

1,1

2,2

Descendance finale atteinte à 50 ans

 

Proportions des femmes stériles de 50 ans et plus

 

Taux global de fécondité générale

 

Indice synthétique de fécondité

 

Taux brut de reproduction

 

Taux net de reproduction

3,3

 

 

 

17,3%

 

 

144,0‰

 

 

4,6

 

2,3

 

1,8

3,3

 

 

 

18,9%

 

 

159,1%

 

 

4,9

 

2,5

 

1,9


III/ Caractéristiques socioéconomiques

Indicateur

Populations autochtones

Ensemble de la population Congolaise

Taux spécifique de scolarisation au primaire et au secondaire (6 – 16 ans)

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

 

 

24,7%

20,7¨%

22,7%

 

 

 

80,7%

79,3%

80,0%

Taux brut de scolarisation (au primaire)

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

 

76,9%

59,0%

67,9%

 

 

117,0%

113,7%

115,3%

Taux net de scolarisation au primaire (6 – 11 ans)

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

 

47,8%

40,2%

44,0%

 

 

82,7%

80,0%

81,3%

Taux spécifique épuré de scolarisation au primaire (6 – 14 ans)

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

 

 

26,0%

21,1%

23,6%

 

 

 

 

 

70,0%

Taux spécifique épuré de scolarisation au primaire (6 – 16 ans)

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

 

 

19,4%

18,0%

18,7%

 

 

 

 

 

61,1%

Taux brut d’activité

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

52,8%

46,4%

49,5%

 

Taux spécifique d’activité

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

76,1%

64,7%

70,1%

 

Taux d’emploi

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

91,8%

96,5%

94,1%

 

 

 

 


IV/ Ménages et cadre de vie

Indicateur

Populations autochtones

Ensemble de la population Congolaise

Taille moyenne des ménages

4,9

4,2

Taux de chefs de ménage

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

57,5%

9,0%

31,9%

 

 

 

Age moyen des chefs de ménage

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

 

41,8 ans

49,6 ans

42,9 ans

 

Age médian des chefs de ménage

Sexe masculin

Sexe féminin

Les deux sexes

 

 

40,1 ans

49,1 ans

46,5 ans

 

 

 

 

 

Proportion des ménages possédant un téléphone

 

1,0%

 

53,8%

Image

No images
Bannière
Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques (CNSEE)
Copyright © 2017 CNSEE - Centre Nationale de la Statistique et des Etudes Economiques du CONGO. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.