HISTOIRE ET FAITS MARQUANTS

La devise      : Unité - Travail - Progrès

Histoire ancienne 

L'histoire du Congo remonte au royaume Kongo fondé par Néné MINILOUKENI.

En réalité les pygmées sont les premiers habitants du Congo. Le pays a ensuite été touché par la grande migration des Bantous, venus du nord en longeant la côte et les cours d'eau. Plusieurs royaumes dont on ne connaît pas encore totalement bien les origines : le royaume Téké au nord dans les terres ; plusieurs royaumes Kongo, sur la côte et dans le massif du Mayombe. 

La colonisation européenne 

En 1482, après les premières reconnaissances effectuées par des navigateurs portugais, l'explorateur Don Diégo Cao atteint l'embouchure du Congo. Les contacts avec le royaume du Kongo suscitent des tensions. La traite opéra une gigantesque ponction démographique et déstabilisa considérablement les entités politiques et les sociétés d'Afrique centrale en général.

C'est dans ce contexte de ruine économique et politique qu'intervinrent les grandes explorations africaines du XIXè siècle. En  1875, Pierre Savorgnan de Brazza entreprend à son tour son premier voyage. Il atteint le Congo en 1879 en remontant le cours de l'Ogoué. En 1880 il passe un traité de protectorat (au profit de la France) avec le souverrain Téké, le roi Makoko.

En 1880 Savorgnan de Brazza fonde le poste de MFoa qui deviendra plus tard Brazzaville.

En 1883, le Lieutenant Cordier fonde à son tour Pointe-Noire.

En 1885, le Congo devient un des quatre états de l'Afrique Équatoriale Française, et Brazzaville la capitale de l'A.E.F.

En 1891 la colonie du Congo français est créée. Commence alors une longue période coloniale : exploitation des ressources naturelles par des compagnies concessionnaires, qui se livrent aux pires excès : réquisitions, pillage systématique des ressources, travail forcé, brutalités de toutes sortes. 

Vers l'indépendance 

Les conditions d'exploitation de la colonie expliquent que le nationalisme se soit très vite développé au Congo. En 1926, André Matswa fonda une amicale chargée de venir en aide aux anciens combattants qui avaient pris part aux côtés de l'armée française à la première guerre mondiale. 

Cette amicale se transforma rapidement en un mouvement de protestation et suscita un tel engouement que l'administration coloniale pris peur et fit incarcérer Matswa. Ce dernier mourut en prison en 1942, dans des conditions restées obscures. 

Le mouvement se transforma alors en une église qui recruta surtout dans ethnie d'origine.

Le nationalisme congolais pris réellement corps après la deuxième guerre mondiale. En 1945, les congolais élirent le premier député congolais, Félix Tchikaya, à l'assemblée constituante à Paris. Celui-ci fonda en 1946 le Parti Progressiste Congolais (PPC), section congolaise du RDA (Rassemblement Démocratique Africain). Tchikaya s'opposait à Jacques Opangault. L'un et l'autre furent pris de vitesse par l'abbé Fulbert Youlou, fondateur de l'UDDIA (Union Démocratique de Défense des Intérêts Africains) qui remporta avec éclat les élections municipales de 1956. En 1958, le référendum sur la Communauté française obtint 99 % de "OUI" au moyen-Congo. Le Congo devint une République autonome, avec Fulbert Youlou pour Premier Ministre. En 1959, des troubles éclatent à Brazzaville et l'armée française intervient : Youlou est élu président de la République. Et le 15 août 1960, le Congo accède à l'indépendance.

Indépendance 15 août 1960
Présidents de la République Abbé Fulbert Youlou (1960)
Alphonse Massamba-Débat (1963)
Marien Ngouabi (1969)
Yhombi Opango (1977)
Denis Sassou Nguesso (1979)
Pascal Lissouba (1992)
Denis Sassou Nguesso (1997)
1960 (15 août) Proclamation de l’indépendance du Congo. L’abbé Fulbert Youlou est président de la République du Congo-Brazzaville.
1961 (2 mai) Adoption de la Constitution.
1963 (13/15 août) Journées révolutionnaires, " Les Trois Glorieuses ". Fulbert Youlou démissionne. Formation d’un Conseil national de la Révolution. Alphonse Massemba-Débat est chef du gouvernement provisoire.
1963 (8 décembre) Adoption de la 2e Constitution.
1963 (19 décembre) Alphonse Massemba-Débat est président de la République.
1969 (1er janvier) Nomination de Marien Ngouabi à la tête de l’Etat.
1969 (31 décembre) Adoption de la nouvelle Constitution qui ne prévoit pas d’Assemblée Nationale. La République du Congo-Brazzaville devient République Populaire du Congo.
1977 (5 avril) Le colonel Joachim Yhombi-Opango devient chef de l’Etat
1979 (5 février) Le colonel Denis Sassou Nguesso est nommé chef de l’Etat.
1990 (30 septembre) Instauration du multipartisme.
1991 (25 fév./10 juin) Conférence Nationale Souveraine 
1992 (15 mars) Adoption par référendum de la nouvelle Constitution.
1992 (16 août) Pascal Lissouba  est élu Président de la République.
1994 (28 mai) Adoption du projet de loi sur la décentralisation des collectivités locales.
1995 (1er septembre) Adoption d'un projet de loi libéralisant la création de radios et télévisions.
1997 (25 octobre) Denis Sassou Nguesso s'investit Président de la République.
2002 (mars) Denis Sassou Nguesso est élu Président de la République.
 2009 (12 juillet)  Denis Sassou Nguesso est élu Président de la République
Sources utilisées

Afrique contemporaine, revue trimestrielle (La documentation Française)
AFP Afrique : bulletin quotidien d'Afrique - Agence France Presse
Dossiers de presse du centre de documentation du CEAN

retour Haut.gif (846 octets)